Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et ici (4)

Imprimer

000_0006.JPGC'est à l'intérieur de ma carapace. Chaque mot qui me rejoint bat, comme un tambour, sur la peau dure des livres. Chaque regard passe par la fenêtre. Chaque son passe par le silence que je protège. Chaque présence - bien rare, passe par le temps, inouï, invraisemblable, merveilleux, d'une horloge qui bat selon le rythme du tambour, de la lumière qui passe par la fenêtre, du silence...

Commentaires

  • Voilà donc ta librairie. Les volumes de la Pléiade sagement rangés là-haut, les étagères chargés de livres, le bureau.... Hmm j'aime cet univers.

    Chaque homme.

  • @ Denis : Le monde où je lis et où je considère... Oui, bien vu. Quelques-uns de la Pléïade, parmi lesquels il y a Valéry, Spinoza, Camus que j'ouvre le plus souvent ; les poètes de la nrf à côté, ici mes favoris sont René Char, Yves Bonnefoy, Federico Garcia Lorca, Jean Grosjean, Hölderlin, Alexandre Pouchkine, Blaise Cendrars ; là-bas, ce sont les trois gros volumes des œuvres de R.M. Rilke au Seuil, pour le numéro 2 "Poésie" surtout ; puis un gros livre qui m'avait intéressé autrefois, "L'intuition créatrice dans l'art et dans la poésie" de Jacques Maritain ; le haut-parleur de ce côté des livres, le lecteur de l'autre. Sur la plateau du lecteur depuis hier soir, "Purcell, Dido & Aeneas", Les Arts Florissants, William Christie, Harmonia Mundi ; avant-hier je pense que c'était Gianmaria Testa, "Il valzer di un giorno". Dessous, des livres, plus ou moins en ordre alphabétique - d'auteurs. Le premier en haut à gauche, Abelard, "Lamentations", le dernier, Fritz Zorn, "Mars". À ma gauche, donc on ne les voit pas sur la photo, les disques, les dictionnaires. Devant, à 11 heures, la fenêtre. Fermée ce matin, il pleut. À dix mètres dehors, un pommier - celui-ci, pommes d'été, des jaunes-transparentes, où tombent les dernières fleurs. J'aime aussi cet univers. Merci de ta visite.

Les commentaires sont fermés.