Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Savannah

Imprimer

Pourquoi ? Pour jeter un peu de lumière sur le lieu où je me trouve et le temps que j'habite. Sinon c'est la même chose mais il fait nuit constamment.

Je ne vois rien. J'avance à tâtons. Je trébuche. Peut-être même que je ne trébuche plus, que je deviens adroit, débrouillard, considéré par mes compagnons de la nuit. Mais mon horizon est limité et je m'en remets aux signes, aux injonctions, aux superstitions et à mon habileté. 

Réfléchir est un rhéostat. Le seul gradateur du temps, de l'instruction, de la lecture, de l'observation, de la distance, de l'ouverture, tout ce qui jette un peu de lumière sur l'endroit où je me trouve. Lorsqu'il fait plus clair je me débrouille un peu mieux avec les accidents de terrain. Je peux même observer que ce qui faisait du bruit et qui m'effrayait devient des oiseaux, des trains, des routes, des forêts, des paysages époustouflants, ou des frères humains qui soufflent et qui souffrent.

Et puis je suis moins porté à être obéissant.

Les commentaires sont fermés.