Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Sfax

    Imprimer

    SfaxRempart.jpgTout ce que je fabrique, me ressemble. Comment vivons-nous sous les remparts ?

    ...

    Je suis construit - je ne peux pas dire constitué, de telle sorte qu'éventuellement je serai en mesure de cesser de m'acharner sur des représentations de moi-même que je crois partagées, que je veux faire partager.

    ...

    Reconnaître ou abolir l'autre, c'est l'enjeu de toutes mes communications.

    ...

    Entrer dans le sommeil, sortir du sommeil, entrer dans le sommeil, sortir du sommeil ; et heureusement, entrer dans le silence en sortant du sommeil.

    ...

    Une orange, un café, tout à l'heure un peu de miel... De l'amertume, de la chaleur, possiblement un peu de douceur. Voilà le monde que je protège tous les jours, entre le désert et la mer. Voilà, ce qui valait la peine d'être fortifié.

    ...

    Si je vous enlevais vos dieux et les remplaçais par le goût de la recherche, le plaisir du chant, le désir de durer, l'acceptation de la solitude, l'adhésion volontaire au silence, le silence devant les mystères ; vous me reprocheriez de désenchanter le monde ?

  • Terre de légendes

    Imprimer

    Et toi Bethléem, terre de Juda, tu n'es nullement le moindre des clans de Juda ;

    car de toi sortira un chef qui sera pasteur de mon peuple Israël. Matthieu, 2,6

    450px-Bethlehem-street2.JPG

    Je veux mettre ce billet en lien avec celui de certains jours intitulé Aventure.

    Cela vaut la peine d'écouter et regarder la pièce de Francis Dhomont là-bas puis de revenir, après avoir lu le texte, s'interroger sur l'une ou l'autre des façons humaines d'approcher le « tumulte intérieur de notre esprit et sa profondeur ».

    Le conte : récit de choses invraisemblables ou inouïes.

    La légende : récit d'un fait plus ou moins historique, amplifié...

    ...

    Pourquoi, pourquoi arrivons-nous à établir un consensus très large sur le fait que certains récits ne valent la peine d'être lus qu'à distance tandis que nous collons au sens littéral d'autres ?

    ...

    Le tumulte : agitation désordonnée, confusion.

     

     

  • Calico skies

    Imprimer

    8498058_2A5Es.jpeg

    Le livre ouvert contient les Notes sur la mélodie des choses de Rilke. Si je lève le regard, je plonge dans le ciel jaune, ocre et vert de la fin du jour.

    Il va neiger la nuit prochaine c'est certain. J'ai l'estomac noué. Les articulations des épaules et des genoux sont pleines de souvenirs. C'est bavard en moi où se tient une assemblée générale sans fin.

    Oh. Ô. Ommm... Passent les outardes devant le rideau de scène. Le monde entre par la fenêtre ouverte. Hivers arabes. Élections congolaises. Pingreries occidentales. Défaites des démocraties. Peurs et replis partout.

    Puis il y a toi. Ton regard tendre posé sur moi, ma main sur ton épaule.