Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Grenade

Imprimer

image.jpg

Les trois siècles de rois maures. Les rois catholiques qui n'étaient pas des ténèbres. Charles-Quint. Les fortifications qui encerclaient toute la ville. Les portes de la ville juste assez hautes, assez larges pour laisser passer les cavaliers et leurs chevaux. Les grottes habitées. L'Alhambra. Le flamenco. La température (un beau jour d'été à Québec). Tous les petits canaux qui captent l'eau des neiges fondantes des montagnes. Quatre-vingt mille étudiants universitaires dans une ville qui compte cinq-cents milles habitants. Un centre-ville vivant. Tous ceux qui y ont vécu nous en parlent avec un souvenir ému. Alors visite de l'Alhambra accompagnés de Antonio, vieux guide savant et ironique qui attire notre attention sur des détails que sans lui nous n'aurions pas su voir. Longue marche pour redescendre et puis remonter vers le quartier des grottes où nous assistons en fin de soirée à un spectacle de flamenco qui nous laisse gorge nouée pendant quelques heures. Un des meilleurs spectacles à vie pour moi. On ne dort pas à Grenade. On s'effondre de ravissement et de fatigue.

Les commentaires sont fermés.