Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Charlotte - 19

Imprimer

La paix

1024px-Sarrebourg_chap_Cordeliers_01.jpg

De l'extérieur, c'est ce qu'on voit du vitrail de la page précédente. Une petite chapelle dans un centre-ville de la Moselle, en Lorraine. Je vais reproduire ici le texte de Wikipedia parce que tous les mots sont importants :

C'est en 1266 que s'installent à Sarrebourg les frères Franciscains, aussi appelés Cordeliers en raison de la corde qu'ils portent autour de la taille. Ils construisent leur couvent en plein centre-ville. Une dernière messe est célébrée en 1792, date à laquelle le couvent est transformé en caserne et la chapelle en écuries, suite à la Révolution. Lors de l'annexion allemande de 1870, la chapelle du couvent redevient un lieu de culte pour les soldats protestants.

En 1927, le couvent devient le musée de la Société d'histoire et d'archéologie de Sarrebourg et en 1970, la ville décide de détruire l'édifice qui menace de s'effondrer. La chapelle est néanmoins conservée et restaurée. Pour fermer le trou béant situé à l'extrémité Ouest de la chapelle, la ville demande à Marc Chagall de réaliser un vitrail. Celui-ci, dont le thème est la paix, est livré en 1976. Il mesure 12 mètres de haut sur 7 mètres 50 de large et pèse 900 kilogrammes. C'est Charles Marcq, un maître-verrier, qui a reproduit la peinture de Chagall sur le verre.

Commençons par ces Marc, Marcq et Marc. Coïncidence. Que dire de plus ? Peut-être y a-t-il une sympathie sonore ? Marc Chagall est un artiste à mes yeux, Charles Marcq un artiste aussi. Et Marc-moi, un homonyme ici attiré par le prénom de l'un, le patronyme de l'autre ? Probablement. À moins que dans une autre vie j'aie pu être un moine franciscain priant dans cette chapelle ou suppliant Dieu ; sans savoir qui était Dieu ?

Car qui connaît Dieu ?

S'il existe.

Personne.

Sinon.

Qu'il est interior intimo meo (ça c'est du latin, c'est une citation de St-Augustin). Plus intime que moi à moi-même.

Pour certains...

Ma petite Charlotte, ne cherche pas Dieu. S'il existe, il t'a trouvée depuis ta naissance ; et toi tu l'as trouvé sans le chercher.

Occupe-toi d'autre chose.

Consacre-toi à ce que tu aimes. À ceux que tu crois qui t'aiment. Consacre-toi à ceux que tu aimes.

Et aime.

La paix.

Car ceux qui aiment la paix sont les enfants de Dieu.

Commentaires

  • Et Charlotte... Ne va jamais croire en un Dieu cruel. « Car les humains qui croient en un Dieu cruel, deviennent des humains cruels ». Thomas Paine

Les commentaires sont fermés.