Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Charlotte - 80

    Imprimer

    Charlotte, Quelques centaines de noms. Sur trente milliards d'humains qui en ont un... Nom. C'est tout ce qu'on retient. Ce qu'on arrive à retenir. Pas plus que ça. Ce n'est pas beaucoup. Et nous vivons comme si la célébrité, les minutes de gloire, la gloire même dans les livres, importait vraiment. C'est étonnant. Autrefois on croyait que Dieu, les esprits, les dieux voyaient agir les hommes. Maintenant qu'on n'y croie plus... Mais qu'on adhère en toute bonne foi à l'idée que la mention de notre nom dans l'actualité des médias laissera une trace de nous. On croit que les autres nous voient.

    Lire la suite

  • Charlotte - 79

    Imprimer

    Un grand-père au regard bleu qui monte la garde.

    J'ai pensé qu'un jour ce serait possible. J'ai choisi le Québec comme pays lorsque j'avais quinze ans (1968). Je n'ai pas changé d'idée à ce sujet. Bien sûr, par moments, ma ferveur a faibli.

    Lire la suite

  • Charlotte - 77

    Imprimer

    Tout le Bataclan.

    Je ne te l'ai pas encore dit ici : le monde est en guerre. C'est un constat difficile à formuler pour un Québécois, qui a déjà atteint la moyenne des années de l'espérance de vie d'un homme sur la Terre et qui a vécu dans l'illusion d'une paix, bien relative, jusqu'à présent. Je ne suis jamais allé au combat, ni mon père, ni mes fils n'y sont allés. L'ennemi ne s'est jamais présenté sur notre territoire. Et pourtant, le monde est en guerre. Aujourd'hui, 14 novembre 2015. Je ne peux pas en douter. D'une certaine façon, il l'a toujours été. Pour faire tourner la machine économique, dit-on. Fabriquer et détruire pour fabriquer à nouveau des engins, des avions, des patentes, des enfants. Ça et tout le bataclan.

    Lire la suite

  • Charlotte - 78

    Imprimer

    Qui a vu l'ours.

    Nuit sans lune. 12 novembre. Chemin Chagnon. Trois maisons sur quatre kilomètres. Marche d'une heure comme tous les soirs après souper depuis 13 ans. Seul. Josse est aux papiers et aux crayons. Au pied de la pente après le cimetière Lowell... L'ours.

    Lire la suite

  • Charlotte - 76

    Imprimer

    Couronne.

    Porter le jour sur son esprit comme un diadème. Cela peut être parfois même une couronne. Parfois c'est un chef, couvre-chef, casquette, voile, ruban, tchador, burka, niqab. Tuque, capuchon, serviette, béret, turban, calotte. Pour contenir les idées trop grandes ou légères qui veulent fuir. Ou pour avancer, sous le casque, sachant que ce que les autres pensent de nous est extravagant. Pour rien.

    Lire la suite

  • Charlotte - 75

    Imprimer

    Le plongeon.

    Le monde nous semble ainsi parce que nous avons appris qu'il en est ainsi. Si nous étions ailleurs, ou autrefois, nous penserions autrement c'est évident. Ou alors :

    ... la vie n’est que le rêve d’un rêve,
    Mais l’état de veille est ailleurs. RM Rilke

    Lire la suite