Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lenteur

  • Caire (Le)

    Imprimer

    GD-EG-Caire-AlManyal022[1].JPGJ'entre ici, comme dans ma chambre, je redeviens l'enfant - il n'est jamais bien loin, celui qui sait écouter. Celui qui, de tous les âges de ma vie, sait le mieux entendre et comprendre.

    Je retrouve ici la lenteur de l'histoire, de l'Histoire. Les événements qui se produisent au rythme poétique de la vie. Nous entrons comme au théâtre un dimanche après-midi. Avec l'enthousiasme (et la petite pointe d'ennui), le discernement, l'attention, la concentration de l'enfance.

    Je suis vivant, je marche aujourd'hui parmi des millions d'hommes et de femmes, des enfants qui échappent enfin, enfin, enfin ! au rythme du tambour de la galère. Boum, boum, boum, boum. Travail, argent, la peur, la peur, la peur. Comme nulle part ailleurs, monte le chant des oiseaux. Même s'il n'y a plus d'oiseaux.